• MARYAM MIRZAKHANI,
  • Viète François
  • Accompagnement
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les grands noms des mathématiques qui ont marqué l'histoire et ont participé au développement des mathématiques :

 thales Thalès de Milet (-624 ; -548)

Archimede

Archimède (-287, -212) fut certainement le plus grand savant et mathématicien de tous les temps. Nous le connaissons d'abord pour avoir donné une approximation très précise (3,14185) du nombre PiIl s’est illustré lors des batailles de Syracuse en inventant des machines de guerre (le levier, la catapulte, le miroir convexe, la poulie, …) Citons d’Archimède : « Donne moi un point d’appui et je soulèverai le monde ». Syracuse tient 2 ans contre le siège du général romain Marcellus. Lorsque les romains réussiront à prendre la ville, Archimède sera épargné par Marcellus. Une légende raconte la mort tragique d'Archimède. Le savant traçant des figures sur le sol, fut troublé par un soldat romain : "Tu déranges mes cercles". Celui-ci, vexé, tua Archimède d'un coup d'épée.

 Image Al Kitāb al muḫtaṣar fī ḥisāb al ğabr wa l muqābala

Source : culturemath.ens.fr

AL-KHWARIZMI (MUHAMMAD IBN MŪSĀ AL-KHUWĀRIZMĪ) (780-850) Actif dans la première moitié du IXe siècle à Bagdad au sein d'un groupe de savants travaillant à la Maison de la Sagesse, sorte d'académie et de bibliothèque ouverte au public par le calife Al-Mamun (813-833), Al-Khwarizmi est connu de son vivant comme astronome — ses tables furent diffusées jusqu'en Andalousie. Son patronyme, latinisé en Algoritmi, est à l'origine du terme homonyme. Cinq de ses ouvrages sont, au moins partiellement, conservés. Deux d'entre eux ont exercé une influence décisive sur la postérité. Il s'agit tout d'abord d'un Livre de l'addition et de la soustraction d'après le calcul indien (traduit en latin au XIIe siècle) exposant le système décimal, les opérations usuelles (en utilisant, pour la première fois, un petit rond semblable au zéro) et une méthode d'extraction approximative des racines carrées.  Plus fondamental est le Précis sur le calcul de al-jabr et al-muqabala, point de départ de l'algèbre. Y sont exposés notamment les procédés élémentaires de transformation des équations, par addition de termes identiques dans les deux membres (al-jabr, remplissage, qui a donné algèbre) ou par réduction des quantités égales dans les deux membres (al-muqabala, mise en opposition). Ce traité influença durablement les mathématiques arabes (Abu-Kamil, poursuivant l'œuvre d'Al-Khwarizmi à la fin IXe siècle en l'étendant aux quantités irrationnelles), qui développèrent cette science en deux voies (l'une plus arithmétique, avec Al-Karagi et sous l'influence de la traduction arabe des Arithmétiques de Diophante au Xe siècle; l'autre plus géométrique, notamment avec Al-Khayyam). Le traité sur l'algèbre fut partiellement traduit en latin au XIIe siècle par Robert de Chester (auteur probable de la première traduction du Coran) puis utilisé et popularisé par Fibonacci (qui utilise l'expression modum algebre).
Johannes Widdmann Johannes Widdmann : mathématicien allemand chez qui Le symbole « + » est apparu la première fois dans une série de ses annotations en 1481. Le symbole « + » serait un symbole « - » barré.
 viete  François Viète (1540,1603 ; conseiller d’Henri IV) est à l’origine du calcul avec des lettres. L’idée était ingénieuse de considérer dans les calculs l’inconnue comme si elle était connue.

En 1580, Viète est nommé conseiller privé d’Henri IV. Il est chargé de décrypter les messages secrets interceptés que s’envoient les espagnols. Il y arrive systématiquement ce qui provoque l’exaspération de ses ennemis qui finissent par l’accuser de sorcellerie et le dénoncer au pape. Pour se défendre de ses accusateurs, Viète exposera en 1590 sa méthode dans un traité.

 ?   Michael Stifel en 1544, Allemand
robert recorde

  Symbole introduit par l’anglais Robert Recorde en 1557 qui le voyait comme deux lignes jumelles. « Rien est pareil que de jumeaux » (Recorde)

Comble pour l’inventeur du symbole « = », il fut condamné pour dettes et meurt en prison !

 

   

 

 William Oughtred Le symbole "x"  vient de l’anglais William Oughtred en 1631.

 

 Appert N  Appert Nicolas, (1749-1841) : inventeur de la boîte de conserve.

 

arton2874 a6f01

Source : culturemath.ens.fr

MARYAM MIRZAKHANI, née en Iran en 1977, est la première femme à recevoir la médaille Fields dans l’histoire, le 12 août 2014. Les champs de recherche de Maryam Mirzakhani comprennent divers domaines mathématiques : l'espace de Teichmüller, la géométrie hyperbolique, la théorie ergodique, l'espace de modules et la géométrie symplectique.

  ptolemée Claudius Ptolémée

 

 

 

  • Liens Utiles : 

- Culture mathématique

- Portail de l'éducation Nationale

- Le Concours kangourou des maths.